Septembre… Les mois d’été, disons de vacances, sont terminés et nous repartons pour une nouvelle année professionnelle ou scolaire. Peut-être aurions-nous intérêt à ne pas la reprendre comme si de rien ne s’était passé ? Déjà, l’année est marquée par la présence du Covid-19, ce qui a déjà changé nos habitudes et puis la coupure que représente ce temps de repos, de détente que sont les vacances devrait être bénéfique pour aider à vivre le quotidien avec toute son ampleur, toute sa richesse et non dans la routine et la précipitation.
Le temps passe et qu’avons-nous envie de vivre ? Le confinement nous a montré que les relations étaient un élément primordial dans notre vie, elles se sont manifestées par les SMS, mails, téléphones… Nous avons besoin des autres. Alors, comment garder au cœur cette richesse de la relation à l’autre ? Ne plongeons pas dans le travail sans plus rien voir à côté. Et puis, le confinement a montré cette nécessité d’une vie spirituelle nourrie, partagée et combien de souffrances de la part des personnes qui n’ont pu se rende dans les églises pour les eucharisties, qui n’ont pu recevoir le Corps du Christ, le partage de la Parole. Mais l’imagination des chrétiens pour garder vive leur vie spirituelle a poussé à l’émerveillement. Tout cela n’est pas à perdre, bien au contraire.
Mettons l’essentiel dans nos vies, ce qui nous fait vivre profondément, ce qui construit le monde, la paix, la solidarité. Adoptons une manière de vivre qui respecte les autres, qui respecte la nature. Ce n’est pas l’argent qui doit mener le monde. Ce dernier est créé et est sans cesse en attente d’une plénitude, en travail d’enfantement. Rejoignons ce dynamisme et laissons vivre notre foi.

Mère Marie Christine

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly