Décembre... et nous voici à nouveau dans une nouvelle année liturgique, c’est un nouveau commencement. Le temps de l’Avent est là et nous ouvre un beau temps d’attente et d’espérance. Et nous avons bien besoin de cette espérance qui manque tellement à tant de nos contemporains. Et nous pouvons le comprendre d’une certaine manière : Coivd-19 dans sa deuxième vague, manque de relations, isolement pour certains, risque de chômage, surcharge dans les hôpitaux... l’avenir peut paraître sombre. Et pourtant, c’est en ce temps-ci que se prépare la venue du Sauveur que nous fêterons à Noël. Ce temps de l’Avent prend effectivement une couleur différente des autres années. Mais du fait de cette couleur, notre attente et notre espérance doivent être plus vives, plus confiantes. Nous ne sommes pas abandonnés à des événements qui n’ont pas de sens. Nous avons à les appréhender en leur donnant sens. Là où l’argent est roi, les gens dans une forte proportion placent leur espérance dans des futilités et durant le temps de l’Avent, les mots qui risquent de revenir le plus sont : cadeaux pour Noël, réveillons... Ce n’est vraiment pas l’essentiel. Il nous faut viser plus haut. Ces temps difficiles nous invitent à la simplicité, à l’authenticité, à la charité. Oui, visons plus haut et entrons dans l’espérance qui nous ouvre les portes de la joie, entrons dans une lumineuse espérance.

Mère Marie Christine

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OKAbonnements générés par Strikingly